image
Retour aux actualités
Annonce gouvernementale

Fin de la vente de véhicules thermiques neufs ? Dès 2035 !

Votée le 8 juin 2022, la fin de la vente de véhicules thermiques neufs connait désormais son échéance : dès 2035. Que représente cette date ? Quelles conséquences ?

Vous avez connu l’époque où l’on sortait sa voiture le dimanche après-midi juste pour faire un tour à la campagne ? Brûler du pétrole sans but précis que de passer le temps, sans se soucier des gaz d’échappement. On ne parlait pas de particules fines et l’environnement était le souci de quelques-uns seulement. Et pourtant, c’était après le premier choc pétrolier. Tout ceci, c’est bel et bien fini. Objectif zéro déchet de CO2 fixé à 2050. Il fallait bien poser des jalons.

Notre article du 18 novembre 2021 « La fin du véhicule thermique : une certitude » l’annonçait. Le présent article le confirme : il en sera fini du véhicule thermique neuf en Europe à partir de 2035. Les eurodéputés l’ont définitivement voté. Et cela concernera la commercialisation des voitures et camionnettes neuves de moins de 3,5 tonnes.

Une décision historique, mais pas sans questionnements

Les gaz de combustion de l’automobile européenne seraient la source de plus de 12 % du CO2 émis. En intégrant les transferts d’impact, la filière automobile européenne dispose désormais de treize années pour se transformer. Exit les moteurs à combustion, à essence, diesel et même hybrides, pour en finir avec notre dépendance au pétrole. Certes, mais quid de l’E85 et de l’hydrogène ? Eux aussi très largement, sinon totalement décarbonés, en apparence… Place au tout électrique donc ! Constructeurs, réseaux de distribution, loueurs… la filière automobile européenne dans son ensemble doit se réinventer. Et pas qu’elle !

Vers un automobiliste nouveau ?

Les usages vont devoir évoluer en parallèle. On le constate dès à présent, les communications des constructeurs nous incitent à privilégier la marche, le vélo ou les transports en commun pour les courts trajets. Les ZFE se développent dans les grands centres urbains et la construction immobilière ne privilégie plus l’automobile. Finis les stationnements prévus pour deux véhicules par foyer et les places visiteurs en grand nombre. On rationalise dans tous les domaines, y compris les déplacements.

Alors, comment accompagner ce changement ?

Que vous soyez sur le point d’acquérir une voiture électrique et souhaitiez connaître le coût d’une installation de recharge ; que vous siégiez au conseil syndical ou assuriez la gestion d’une copropriété comme syndic ; si vous pensez faire inscrire la question à l’ordre du jour de votre prochaine assemblée générale…CONTACTEZ-NOUS POUR PLUS D’INFORMATIONS !

Vers la fin des gaz d’échappement – photo Ruben de Rijcke