image
Retour aux actualités
Réglementation

Toulouse aussi, c’est une ZFE depuis le 1er mars 2022

Dans le cadre de la loi d’orientation des mobilités de 2019, c’était au tour de la ville rose de créer sa Zone à Faibles Emissions (ZFE), entrée en vigueur le 1er mars 2022.

L’objectif est le même que pour toutes les ZFE : faire de Toulouse une métropole plus respirable, en préservant la santé de ses habitants.

Depuis cette date, certains véhicules ne peuvent ainsi plus circuler à l’intérieur de la rocade, ainsi que dans une petite partie de Colomiers et Tournefeuille, soit un périmètre de 72 km².

Ainsi, les fourgonnettes, fourgons et poids-lourds vignette Crit’Air 5 et non classés ne pourront plus circuler 24h/24 et 7j/7.

Un échéancier précis a été élaboré de manière à réglementer la circulation des autres véhicules jugés polluants.

Ainsi, le 1er septembre 2022, les mêmes véhicules utilitaires et les poids-lourds certifiés Crit’Air 4 seront concernés.

Le 1 er janvier 2023, ce sera au tour des véhicules motorisés certifiés Crit’Air 4-5 et non classés.

Enfin, le 1 er janvier 2024, tous les véhicules motorisés jusqu’au Crit’Air 3 seront soumis à cette réglementation de la circulation.

A cette date, seuls les véhicules certifiés Crit’Air 1 et 2, ainsi que les véhicules électriques ou à hydrogène pourront circuler 24h/24 et 7j/7 à l’intérieur de cette zone.

A cette date, 42 000 véhicules, soit 16,15% du parc roulant devraient être concernés par cette mesure.

En cas de manquement à cette obligation, tout contrevenant s’expose à une amende d’un montant de :

  • 68 € pour les véhicules légers et utilitaires légers
  • 135 € pour les poids-lourds

Pour financer l’achat d’un véhicule vert, les résidents de Toulouse Métropole peuvent bénéficier d’aides spécifiques, réservées aux particuliers et professionnels. L’État propose également des primes à la conversion et des bonus écologiques.

Certaines dérogations pourront cependant être obtenues.