image
Retour
Infrastructure de recharge

Solution Park’Elec : proposition de valeur pour la copropriété

L’échéance de 2035 représente un cap important : celui où les constructeurs automobiles devront cesser toute commercialisation de leurs véhicules thermiques. Pour anticiper cette mutation majeure, les copropriétés doivent proposer à l’ensemble de leurs résidents des solutions simples et adaptées à leurs besoins de recharge de leurs batteries de véhicules électriques. Gros plan sur la valeur ajoutée Park’Elec.

Park’Elec : qu’est-ce que c’est ?

Développé par le constructeur MICHAUD en collaboration avec ENEDIS, Park’Elec s’adapte aux futurs besoins de recharge de batteries de véhicules électriques. Concrètement, une colonne électrique unique appelée “câble bus” passe devant chaque place de parking. Elle est reliée à un compteur Linky individuel, situé sur chaque stationnement. Sa puissance est donc parfaitement adaptée au nombre de stationnements proposés par la copropriété. Et chaque résident gère sa consommation de manière individuelle. Il est important de préciser que Park’Elec s’adapte aux spécificités de toutes les copropriétés, qu’elles soient neuves ou anciennes. Ainsi, chacune pourra proposer ce type de service, sans discrimination entre le marché immobilier du neuf ou de l’ancien.

Park’Elec : quels sont les avantages ?

Ils sont nombreux. Pour l’utilisateur, Park’Elec représente la meilleure solution en termes d’indépendance. Il est libre de choisir le fournisseur d’énergie qu’il souhaite, de la même façon que pour son logement. Et il ne paie que ses consommations, et non une “côte mal taillée” correspondant au partage, parfois grossier, des consommations de l’ensemble de la copropriété. Simple d’usage, Park’Elec recharge la batterie lorsque la personne rentre chez elle le soir. Et celle-ci retrouve sa batterie chargée le lendemain matin. Comme si elle vivait en habitat individuel.

Pour les syndics de copropriété, Park’Elec est aussi la solution de choix. Ils sont en effet totalement affranchis de toute contrainte de relevé des compteurs, facturation et recouvrement. C’est au fournisseur d’énergie que revient cette mission, puisque l’entreprise traite en direct avec chaque utilisateur.

Park’Elec : quel modèle financier ?

Concernant le “câble bus”, son installation sera à très court terme, dans le cadre de l’Amendement 5366 de la loi « Climat et Résilience », totalement financé par le tarif d’utilisation des réseaux publics d’électricité (TURPE). Ensuite chaque utilisateur souhaitant s’équiper devra s’acquitter de sa quote-part, équivalant à la partie du câble qui desservira son stationnement.

Quant au coût au niveau de la place individuelle : comptez 1 500 euros par copropriétaire, payable une fois pour toutes, et subventions déduites. Un investissement largement rentabilisé quand on pense au prix du carburant. On admet que, sur la base de 10.000 km/an, le prix de Park’Elec revient à 30 euros par mois. Qui dit mieux ?

Enfin, côté maintenance, ENEDIS assure l’entretien du cable électrique commun. Charge aux utilisateurs de maintenir en état leur installation électrique en aval du compteur.

Si vous souhaitez en savoir plus, 100 pour 100 elec peut vous accompagner. Contactez-nous pour nous faire part de vos besoins !

Nous contacter pour plus d’informations