image
Retour
Aides pour les copropriétaires

L’AVERE : aux côtés de chacun pour  bien commencer avec la mobilité électrique

Aurore Comte est Responsable du programme ADVENIR Formations pour l’AVERE Auvergne Rhône-Alpes. Son rôle : Fédérer les acteurs régionaux de l’électro-mobilité et former les différents publics sur la mobilité électrique. Pour 100% elec, elle nous en dit plus sur sa mission et les enjeux du passage à l’électrique.

Qu’est-ce qu’ ADVENIR Formation ?

L’AVERE Auvergne Rhône-Alpes a été mandatée par l’AVERE France, association nationale en charge de déployer un programme de formation appelé ADVENIR Formations.

Financé par le mécanisme des CEE sous l’égide du Ministère de la Transition écologique, ce programme  s’adresse à trois cibles : les collectivités, les étudiants et les syndics de copropriété.

L’objectif est d’expliquer aux syndics et aux bailleurs comment déployer des bornes de recharge en logement collectif. Ma mission s’attache donc plus particulièrement à mettre en œuvre cette formation auprès des syndics et des bailleurs de la région.

Qui sont vos adhérents ?

Il s’agit plutôt de professionnels, comme des fabricants de bornes de recharge, effectuant également la livraison et l’installation des systèmes e-Totem. Nous recensons également des installateurs, des électriciens, plusieurs entités du Groupe Vinci dans le Puy-de-Dôme et l’Allier, une filiale de Michelin, Watéa, proposant des solutions de recherche aux entreprises dotées de flottes automobiles. Certains bureaux d’études, ainsi que des instituts de formation qualifiante figurent également au nombre de nos adhérents. L’entreprise Michaud également. Enfin, il faut citer une communauté de communes, à Albertville, qui a décidé de nous rejoindre. Nous réalisons aussi gratuitement des formations pour les copropriétés et les élus des conseils syndicaux. Sur simple demande de leur part, nous pouvons organiser une formation et échanger avec eux sur les enjeux du passage à l’électrique.

Justement, pouvez-vous nous préciser quels sont ces enjeux ?

Aujourd’hui, 50% des français vivent en habitat collectif. Le déploiement de la mobilité électrique est donc d’autant plus important qu’il concerne la moitié de la population actuelle.

Il apparaît donc majeur de rappeler que rouler en électrique est la solution la plus économique à ce jour. En effet, rouler en véhicule électrique coûte moins cher que de rouler en diesel ou en essence. Pourquoi ? Parce qu’on estime que faire 100 km en véhicule électrique coûte trois euros (20kwhx0.15cts), alors qu’en diesel et en essence, il faut compter entre 8 et 9 euros. Toutefois, ce montant de 3 euros s’obtient lorsque l’on achète le kilowatt heure d’énergie directement chez soi. Autrement dit, si vous chargez votre véhicule sur la voie publique, vous pourrez certes aller au-delà de l’autonomie de votre véhicule, mais vous achèterez le kilowatt heure plus cher, car vous paierez aussi des charges inhérentes aux frais d’installation et de maintenance de la borne publique.

Dans ce contexte, il est donc extrêmement important de mettre en place des solutions destinées à l’alimentation des véhicules électriques en copropriété.

Pour rappel, il existe trois schémas de raccordement. Dans le premier cas, une infrastructure collective est raccordée sur un point de livraison existant. Cette solution peut être acceptable pour les petits parkings, jusqu’à 10 places ou être envisagée comme une solution à court terme.

Dans le second cas, on met en place un point de livraison dédié aux bornes de recharge. Enfin, la troisième option consiste à installer une colonne horizontale qui dessert l’ensemble du parking via ENEDIS. Ensuite, chaque locataire ou copropriétaire pourra demander une ouverture de compteur Linky.  

Ainsi, lors de nos formations, nous aidons les élus des conseils syndicaux, et gestionnaires de syndic,  à y voir plus clair selon leur situation. Dans la mesure où nous sommes un organisme indépendant, nous sommes très objectifs et nous informons de manière factuelle sur les différentes options. Cela est très bien perçu de nos interlocuteurs qui nous font confiance car ils savent que nos recommandations ne sont dictées par aucun enjeu commercial.

Quel conseil donneriez-vous à une copropriété qui hésite à installer un système de recharge pour véhicules électriques dans son parking ?

Pour les petites coproriétés qui sont amenées à le rester, la première option, consistant en l’installation de quelques bornes, peut suffire. Toutefois, dans l’immense majorité des cas, les copropriétés comportent au moins dix places de stationnement. On ne peut alors plus raisonner de la même façon. Le nombre de véhicules électriques étant amené à augmenter significativement durant les prochaines années, les copropriétés doivent anticiper les besoins des occupants. C’est la raison pour laquelle il convient, pour la grande majorité d’entre elles, d’opter pour une infrastructure collective.

Par ailleurs, il faut savoir que toute copropriété comportant au moins 50 places de parking est tenue de faire réaliser un audit. Ceci pour déterminer justement le meilleur type de recharge électrique au regard d’un ensemble de paramètres propres à chaque copropriété. C’est, en substance, ce que dit le décret n° 2021-546 du 4 mai 2021 portant modification du décret n° 2017-26 du 12 janvier 2017.

Réalisé par un bureau d’études spécialisé dans le dimensionnement électrique, cet audit envisage plusieurs scenarii permettant d’anticiper l’impact des installations des éventuels nouveaux points de charge ultérieurs. Une étude, elle aussi très objective, car, à compter du mois de juillet prochain, les bureaux d’études devront, à l’instar des installateurs, être titulaires d’une qualification IRVE spécifique (cf. décret du 4 mai 2021 n°2021-546).

Enfin, au cours de mes formations, je n’hésite pas à renvoyer le public sur un site qui permet à chacun de choisir le véhicule le plus adapté à ses besoins. Toute l’information nécessaire sur l’installation d’une borne de recharge est également reprise.

Par ailleurs, le site comporte une rubrique dédiée aux aides dont peuvent bénéficier les particuliers. Une information claire pour un choix éclairé.