image
Retour
Marché du véhicule électrique

Autonomie d’une voiture électrique / hybride

Si le passage au “tout électrique” est bien compris du grand public, un point néanmoins l’inquiète : l’autonomie des batteries. Il s’agit en effet de la préoccupation majeure des français, qui, de fait, hésitent quant au modèle à acheter. Tout ce qu’il faut savoir, faire et ne pas faire pour aller toujours plus loin ! Tout savoir sur l’autonomie d’une voiture électrique…

Autonomie d’une voiture électrique / hybride : tout ce qu’il faut savoir

77% des français réalisent moins de 100 km par jour. Leurs besoins en mobilité peuvent ainsi parfaitement être satisfaits par la voiture électrique ou hybride. En effet, les constructeurs affichent aujourd’hui des autonomies entre 100 à 500 kilomètres selon les modèles et le type de batterie. Mais pour ce qui concerne les grands trajets, comme les départs en vacances, par exemple, il convient d’être plus nuancé.

Pour les trajets supérieurs à 250 km, la voiture électrique atteint toutefois ses limites. Il faut alors, soit la recharger en cours de route, soit privilégier un autre véhicule, comme une voiture hybride, par exemple.

L’autonomie en question…

De plus, sachez que différents paramètres peuvent impacter l’autonomie d’une voiture. Et beaucoup dépendent de vous. Pour les paramètres extérieurs dont vous n’avez pas la maîtrise, comptez, entre autres, la météo. En effet, quand il fait froid, vous faîtes fonctionner le chauffage. Or, ce dernier impacte d’environ 5% l’autonomie de la voiture électrique. C’est d’ailleurs la raison qui a poussé les constructeurs à proposer des sièges et volant chauffants. Ceci pour moins recourir au chauffage. La situation est la même en été, avec la climatisation. Selon les modèles et la durée de fonctionnement, la perte énergétique est comprise entre 10 à 30%. 

L’usure est aussi un paramètre à intégrer. Après 5 ans d’utilisation, une voiture électrique perd entre 10 à 15% de son autonomie. Passé ce cap, cette dernière est beaucoup moins impactée. 

Pour les aspects sur lesquels vous avez la main, le plus important est votre style de conduite. Une conduite dite “sportive” vous fait dépenser beaucoup d’électricité. C’est pourquoi vous entendez certainement parler de “conduite douce”.  Ce terme désignant, entre autres, le contrôle de la vitesse. La vitesse est aussi un facteur justifiant la décharge rapide de la batterie. Plus vous roulez vite, plus votre autonomie diminue. C’est mathématique ! A contrario, il vous suffit de diminuer votre vitesse pour constater que votre autonomie se perd plus lentement. A titre d’exemple, sachez que la Zoé ZE 40 peut réaliser seulement 130 voire 150 kms sur autoroute. Mais son autonomie peut aller jusqu’à 250 km en cas d’utilisation citadine ! La différence est donc de taille !

Autonomie d’une voiture électrique / hybride : tout ce qu’il faut faire pour l’optimiser

Mis à part la conduite sportive et l’activation de la climatisation ou du chauffage, certains comportements doivent être bannis. En effet, si vous souhaitez tirer le meilleur parti de votre voiture électrique, voici quelques astuces utiles : 

Choisissez un modèle adapté à vos besoins

Cela peut sembler une évidence, mais tous les modèles ne sont pas adaptés à tous les usages. Si vous roulez jusqu’à 170 km par jour, vous pourrez sans problème adopter un petit modèle qui se prête facilement à l’éco-conduite. Si vous réalisez entre 170 et 200 km par jour, vous allez trouver ces modèles limités. Mais si vous ne faîtes pas d’autoroute, vous pourrez encore y trouver votre compte. En revanche, à partir de 200 km par jour, vous ne pourrez pas adopter un petit modèle et devrez renoncer à l’éco-conduite. Dans ce cas, vous opterez pour un modèle plus puissant ou pour un modèle hybride, qui se recharge en roulant.

Préserver l’aérodynamisme de votre voiture

Là aussi, il s’agit d’un conseil de bon sens. Plus vous offrez une résistance à l’air, plus vous consommez de carburant ou de l’électricité. Ainsi, il est préférable d’abandonner les galeries de toit qui augmentent la prise au vent et, in fine, la consommation. 

Exploitez au maximum les bornes de recharge rapide

Si vos trajets sont raisonnables, vous pouvez aussi recharger rapidement votre batterie. Ces bornes, de plus en plus nombreuses sur les routes françaises, vous permettent d’ajouter plusieurs kilomètres d’autonomie par minute. Bien sûr, si vous devez réaliser un long trajet, la planification de votre itinéraire reste de mise. Vous pourrez trouver de plus en plus de bornes de recharge sur la carte de Bison Futé.

Soyez patient !

L’innovation technologique étant pressée par le calendrier, les progrès en matière de mobilité “verte” connaissent actuellement une évolution sans précédent. C’est pourquoi de nouveaux types de batteries vont se généraliser ces prochaines années. C’est notamment le cas des batteries lithium-air et lithium polymère. Leur autonomie promet d’être plus importante. 

Dans la mesure où l’endroit le plus apprécié pour recharger sa batterie reste le domicile, 100% elec se positionne comme le partenaire de choix des copropriétés et des syndics. Ainsi, la création d’infrastructures collectives de recharge va se généraliser, de manière à répondre aux besoins croissants des français. Car seule une généralisation des points de charge permettra de développer la vente de véhicules électriques et hybrides. 

Nous contacter pour plus d’informations